Electronic Nose and Electronic Tongue

Matériaux innovants pour les capteurs avancés e-nose (nez électronique) et e-tongue (langue électronique) appliqués à l’environnement 

 

 

Objectifs:

Développement d’un capteur électronique capable de reconnaître les odeurs et les goûts de la même manière qu’un nez et une langue humains. D’où les noms : e-nose et e-tongue.

Les dispositifs mis au point doivent être sélectifs et doivent être entrainés pour reconnaître et classifier les différentes nuances d’odeurs et de goûts.

Les matériaux utilisés sont les composés III-N, tels que le nitrure de gallium ou ses composés ternaires et quaternaires pour réaliser des dispositifs

 

Facilités Moyens et et compétences:

6 brevets pour la détection de gaz

Publications scientifiques: Halfaya et al. (2016), Bishop et al. (2016),  Chahdi et al. (2019)

Plateforme technologique de l’institut Lafayette

Banc de croissance MOVPE à Géorgiatech Lorraine

Plateforme de caractérisation physico-chimique (rayoins X, AFM, MEB, PL, CL, etc..)

Plateforme de caractérisation électrique (IV, CV, Quantum efficiency, DLTS, …)

 

 

Equipements:

Enceinte à ambiance contrôlée pour effectuer les mesures

Circuit de mélange et de contrôle de débit des gaz, pour simuler certaines odeurs

Dispositif de mesure de courant pour la mesure de la réponse du capteur

Haute pour la sécurité et l’évacuation des odeurs

 

 

Résultats atteints:

Détection des VOCs (acétone, alcool) à de faibles concentrations @RT et @ HT

Mise en évidence de l’effet de température

 

Applications et perspectives:

Sécurité industrielle et civile

Contrôle de l’environnement

Application pour la détection de certains types de cancers et de certains virus

 

 

 
Projet co-financé dans le cadre du programme européen FEDER (Fonds européen de développement régional) et la Région Grand Est